Annonce Test

Brouillons annexes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Utajiri
Admin
Crédits Signa : *
Messages : 34
Date d'inscription : 11/10/2015

Revenir en haut Aller en bas
Brouillons annexes
RESTE À FAIRE


ANNEXES DÉTAILLÉES:

Citation :
LES REPLICANTS
- Origine & Utilité première
- Organisme & Fonctionnement
- Intégration

Citation :
LES GROUNDERS

I :  Qui sont-ils , d'où viennent-ils?:

Description écrire.

II : Les grandes dates Grounder

Chronologie écrire.

III : Des croyances communes

Partie à détailler.

LES KONA (peuple des arbres)
- Kona Mudroho & Kona Kanibal

Une annexe ou deux séparées? 1 ou 2 Groupes?

LES KHOLODNYY (peuple du froid)
- Habitat
- Eus et coutumes
- ...

LES MANDRIVNYK (Peuple voyageur // Peuple des steppes)
- Habitat
- Eus et coutumes
- ...

Citation :
UTAJIRI
- La planète
- La carte
- La faune
- La flore
- Le climat



« Si vis pacem, para bellum. »
Voir le profil de l'utilisateur http://dustandlife.forumactif.com
Utajiri
Admin
Crédits Signa : *
Messages : 34
Date d'inscription : 11/10/2015

Revenir en haut Aller en bas
Re: Brouillons annexes
LE PEUPLE DU CIEL
Citation :

I : Le Projet Spacewalkers:

Les années 2000, alors que les ressources de la Terre peinent de plus en plus à offrir à l’humanité les ressources dont elle a besoin et qu’elle continue de surconsommer sans considération, le monde scientifique arrive à la douloureuse constatation qu’au train où vont les choses, la planète bleue ne sera bientôt plus viable pour l’humanité. Les efforts mineurs des nations pour freiner l’extinction de masse prédite par certains que l’on moquera comme « alarmistes » ne suffiront pas à redresser la barre d’une bombe à retardement amorcée par l’humain depuis trop longtemps déjà. Les observations des plus grands sont unanimes: il est urgent de trouver un future pour l’humanité qui ne pourra se faire sur Terre. C’est donc vers le ciel que se tournent les regards, dans l’indifférence presque totale des médias, qui traitent le sujet comme une missions spatiale comme une autre. Cinq planètes potentiellement habitables sont découvertes, mais y envoyer un exode sans disposer de plus de données serait de la folie, « potentiellement habitables » n’ayant rien d’une assurance. C’est à ce moment que le projet Spacewalkers voit le jour et commence à attirer le regard des médias. On en parle alors comme la Nouvelle conquête de l’espace, les documentaires des premiers hommes sur la Lune reviennent au goût du jour. C’est un pari fou, mais c’est aussi une opération de sauvetage de grande envergure. Une équipe de cinq astronautes fera route en direction de ces cinq planètes, chacun débarquera à bord d’un vaisseau dit de survie armé d’une quantité jamais vue de sondes et autres matériel radio. Le but: renvoyer à la Terre des analyses, aussi précises que possible, attestant de la viabilité des planètes que l’on appellera « les planètes nurseries ». Il s’agit d’une mission sans retour que les cinq astronautes acceptèrent et pour laquelle ils furent volontaires. Les médias leur offrirent toute la lumière qu’ils purent avant leur départ, juste assez pour oublier de préciser que le matériel d’observation ne serait pas le seul trésor à bord de ces vaisseaux. Chaque module fut équipé de banques embryonnaires et d’un nécessaire d’incubation dernier cri développé par les industries Tyrell, mais non dévoilé au grand public pour des raison éthiques évidentes. Sous couvert de chercher une corne d’abondance où envoyer l’humanité dans l’espace, le projet Spacewalkers était jugé comme étant l’unique possibilité de sauver l’Humanité. Personne hormis une poignée de scientifiques ne croyant réellement dans la possibilité de réaliser un exode de masse de personnes adultes dans l’espace. Personne n’avait l’intention d’envoyer qui que ce soit d’autre sur ces planètes. Le projet fut lancé dans les plus grandes pompes dont disposaient les médias, véritable ode d’espoir pour l’Humanité, puis sombra dans l’oubli en à peine quelques mois.

II : La Terre - Chronologie d’une lente agonie
Années 2000 - Les premières sonnettes d’alarme concernant le devenir de la planète bleue sont tirées. La communauté scientifique de tout bord commence à plancher sur le projet Spacewalkers.

2005 - Lancement des 5 Modules qui feront route vers les 5 planètes isolées pour leur potentiel à accueillir l’avenir de l’humanité puis sombre dans l’oubli.

Années 2020 - La détérioration de la régénération des ressources continue dans la plus grande indifférence de la plupart des gouvernements, le réchauffement climatique s’accélère et commence à montrer ses premiers signes tangibles: assèchement de certaines zones, invasions de moustiques, raréfaction des abeilles.

Années 2030 - Les grands félins ont presque tous disparus, de même que la plupart des espèces en danger comme les éléphants, les ours polaires, plusieurs espèces de baleines et de requins. Les écosystèmes se dérèglent, les récoltes donnent de moins en moins et l’air s’assèche. On constate des pandémies de plus en plus ravageuses, causées en grande partie par les moustiques toujours plus nombreux à l’année. Les pneumonies et faiblesses pulmonaires sont de plus en plus récurrentes chez l’humain comme chez les espèces subsistantes d’animaux.

2036 - Apparition des premiers Replicants officiels sortis des laboratoires Tyrell peu après leur création artificielle de tigres pour les plus grands zoos.

Années 2040 - Les Replicants moins sensibles aux maladies et aux conditions extérieures sont les seuls habilités à travailler dans les domaines agricoles gérés par des être humains obligés de vivre dans des atmosphères protégées artificielles. Les animaux ont presque tous été décimés et l’on ne croise plus d’animaux sauvages en dehors des zoos qui abritent quelques clones créés artificiellement.

2049 - Alors oublié de tous sauf une poignée de scientifiques, une transmission arrive sur les radars: l’une des cinq planètes nurseries peut accueillir la vie. Les informations sont erronées, abimées, mais catégoriques. C’est l’opération du désespoir: un exode de plusieurs milliers de personnes est organisé. La plupart mourront sur Terre du fait de l’incapacité d’embarquer tout le monde, seuls les plus résistants et les plus hautes instances scientifiques, militaires et mécaniques prendront la route vers Utajiri, la planète d’où a été envoyé la transcription.

2050 - Lancement du Projet Exodus : Douze Arches décollent de la terre dans le courant de l’année pour aller rejoindre la station Endurance, avant de commencer officiellement le voyage en direction de la planète nurserie. Ce sont environ 3500 personnes de toutes confessions et de toutes origines et une centaine de replicants qui sont ainsi envoyé sur cette nouvelle Terre, laissant derrière eux une Terre en pleine agonie et pour laquelle les scientifiques sont unanimes : elle est condamnée.

III : Le Voyage
Le voyage a duré un total de 217 ans. Beaucoup plus que le temps requis par le projet Spacewalkers afin de couvrir la distance entre la Terre et Utajiri. La taille, la charge et les capacités de l’Endurance y ont été pour beaucoup. Beaucoup plus grande que les modules des cinq astronautes du premier projet, sa demande en énergie pour le déplacement mais surtout pour le bon déroulement du voyage est autrement plus importante que celle de vaisseaux habituels. L’éloignement de la planète nurserie est tel que malgré la réception des coordonnée, le lancement fut fait presque à tâtons, et ce fut le travail de l’équipe de maintenance de gérer les aléas du voyage, en prenant en compte la taille, l’usure et l’amenuisement des quantités de carburant embarquées. Le projet Spacewalker, à l’inverse du projet Exodus a de surcroit bénéficié de la présence d’un trou de verre qui lui aura fait gagner de précieuses années. L’Endurance n’a pas pu passer par ce même trou de verre et a du réaliser le chemin « à l’ancienne » quoi qu’avec des technologies nettement supérieures.

L’équipe de maintenance était uniquement composée de Replicants lors des 150 premières années. Les humains à bord ayant passé ces années à l’état de sommeil dans des cocons de survie dans un soucis de sauvegarde des vies et ressources, aussi longtemps que possible. De manière générale la majeure partie de ce voyage fut rendu possible grâce à la technologie Tyrell, pour son équipage comme pour les cocons de survie, toutes ces créations longtemps regardées de travers, mais pour lesquelles tous surent faire des concessions lorsqu’il s’est agit de leur sauver la vie. Après 150 ans, l’expiration des capacités de sauvegarde des cocons a déclenché automatiquement leur ouverture, et peu à peu les voyageurs se sont réveillés, accueillis pour un processus de rééducation et de remise en forme par l’équipage en place afin de les accompagner pour un réveil optimal. En dehors de quelques défauts de mémoire et de locomotion généralement recouvrés avec le temps, la plupart des réveils furent un succès et la vie pu prendre son cours sur l’Endurance.

LES SETTLERS


Citation :

Descendants d’une Terre qu’ils ont choisi de fuir, les Settlers sont tombés du ciel pour atterrir sur cette planète dont ils ne connaissaient rien mais de laquelle ils attendaient tant. Ils n’ont pas vécu sur Terre, mais l’influence de la vie sur cette dernière est encore ancrée en eux. Ils sont venus sur Utajiri avec l'espoir d'y trouver une seconde chance, sur une planète supposée être prête pour leur arrivée: c'est une planète d'apparence vierge, un environnement statistiquement habitable, mais qui n’a rien d’accueillant qu'il y ont découvert. Ils sont ces hommes et ces femmes qui vont devoir reconstruire leur vie à partir de rien. On leur a offert une page blanche et c’est à eux d’écrire le prochain chapitre de cette humanité qu’ils ont tant souhaité sauver au prix de tous les sacrifices. Ils sont les colons d'un nouveau monde dont ils ne connaissent ni les cadeaux, ni les dangers.

- Justice & Leaders
Tombés sur un sol vierge et inhabité, les priorités ne furent pas à réfléchir à un nouveau fonctionnement de la justice aussi celui utilisé lors du voyage sur endurance fut tout naturellement celui qui s’imposa une fois sur Utajiri. Les fondations de la justice parmi les Settlers se sont formé sur les base d’une démocratie. Le Conseil regroupe les dirigeants de chaque corps de métier , ou, sur l’Endurance, de chaque aile spécialisée: La Médecine pour maintenir la population en bonne santé physique comme mentale,  l’Éducation pour préparer la jeunesse au futur et à la connaissance, la Maintenance qui regroupe les ingénieurs en énergie, mécanique, robotique, en bref, tout ce qui concerne la technologie, la Recherche, avec ses branche dans la biologie, la zoologie, la botanique, afin d’apprendre et comprendre le Monde et la Garde, qui regroupe elle, toutes les forces armées et policières afin de maintenir un ordre nécessaire et vital sur Endurance. Toutes ces branches existent toujours et trouvent une utilité sur Utajiri quand bien même l’atmosphère du vaisseau ne soit plus. À la tête de ces conseillers qui l’assistent dans les lourdes décisions qu’il a parfois à prendre, un Chancelier, élu tous les cinq ans pour les cinq années suivantes.

Les élections se déroulent comme suit:
- Le peuple élit un chancelier, le vote doit être à la majorité absolue, soit plus de 50% des voix.
- Afin de limiter les risques de corruption, ce sont les actifs de chaque branche qui élisent leur conseiller. Par exemple, ce sont les personnes travaillant dans le domaine médical qui éliront le conseiller pour la Médecine.
- Seules sont autorisées à voter : les personnes de plus de 18 ans, pour la branche qu’elles ont choisi d’intégrer même si elles sont encore en formation. Les Replicants n’étant considérés par les lois que comme des intelligences artificielles ne disposent pas du droit de vote.
- Si un Chancelier meurent, c’est le conseil qui prend les rênes du gouvernement d’urgence, le temps d’organiser une élection. Si le chancelier démissionne, c’est à lui que revient le choix du nouveau Chancelier, s’il n’en fait pas, le Conseil prend le relais.
- Les élections se déroulent par défaut tous les 5 ans. Un chancelier peut tout à fait être élu plusieurs fois d’affilée.

- Le quotidien sur Endurance
Le quotidien sur Endurance est en majeure partie constitué de routines, résultat de la nécessité de réduire les choses au minimum vitale et utile afin de pouvoir survivre à l’entièreté d’un voyage de cette envergure. Les repas n’en sont pas vraiment, composés de nourriture lyophilisée, ou de plantes peu demandantes. Pas de viande ni de produits animaux, et les maigres stocks menés par les passagers se sont rapidement vus épuisés. Les rations sont distribuées à heures fixes et en quantités nécessaires afin de ne pas faire de gaspillage. La majeure partie de la journée est utilisée en faveur de l’éducation ou de l’apprentissage pour les plus jeunes, et du travail pour les adultes. Les familles vivent chacune dans un compartiment dit appartement équipé pour les familles types de deux parents et maximum deux enfants. Les frères et soeurs ne sont pas interdits mais les familles ne recevront de suppléments de vivres que jusqu’au second enfant. Au delà il leur incombera de faire avec, dans un soucis d’égalité entre les famille, et afin d’éviter les abus. Les repas se prennent la plupart du temps dans les cantines de chaque aile mais n’ont rien d’un véritable banquet. Un couvre feu est établi pour la sécurité de tous et toute dérogation à ce couvre feu doit être accompagnée d’une autorisation ou sera punie.

Les loisirs:
Les loisirs sont assez restreints sur l’Endurance, mais sont évidemment accessibles à qui le souhaiterait. Parmi eux, les archives font partie de l’activité la plus commune; bon nombre de jeunes et moins jeune viennent régulièrement les consulter, que cela soit pour simplement regarder une oeuvre audiovisuelle ou s’instruire sur l’un des nombreux ouvrages référencés dans la mémoire centrale. Une salle de sport est aussi accessible à qui aurait besoin de se dépenser pour un entraînement quotidien ou pour dépenser un trop plein d’énergie ou de pression, ce qui arrive facilement dans un vaisseau en huis clos, que ce soit personnel ou vis à vis d’autrui. Il est d’ailleurs conseiller de pratiquer régulièrement de l’exercice physique afin de permettre à tout un chacun d’évacuer les source de frustration qui pourraient aboutir sur des aggressions physiques inutiles et sévèrement punies par la Garde. Les tapis de courses et autres machines potentiellement utiles sont toutes équipées de systèmes de batteries qui redistribuent l’énergie dans l’Endurance, optimisation d l’espace et de l’énergie oblige. Ainsi, la salle de sport est-elle particulièrement bien fournie en matériel afin de permettre à tout un chacun de s’exercer comme il l’entend. Les sport d’équipe, et autres nécessitant de l’espace son bien évidemment inexistants sur le vaisseau. L’art quant à lui a subit le même sort, par manque d’espace et d’utilité pour la survie durant le voyage, aucun instrument ni fourniture de dessin n’a été embarqué avant le départ. Seuls quelques cahier et crayons ont un temps subsisté permis les passagers, rapidement utilisés puis abandonnés.

La nature:
La nature est inexistante dans le vaisseau à l’exception des serres. Ces dernières occupent une grande partie de l’aile Recherche. Elle est équipé d’un compartiment isolé utilisé plus ou moins régulièrement par les passagers à condition de bénéficier d’une ordonnance médicale ou psychologique. Cet espace est insonorisé et des enregistrements de nature y sont passés afin d’apaiser l’esprit. L’ambiance y est calme et sereine, et c’est l’une des thérapies les plus répandues dans un vaisseau ou la nature n’a que trop peu de place. Les serres permettent de cultiver de la nourriture facile d’entretien et peu demandante. Il est possible pour les jeunes de venir aider aux cultures ou à l’entretien des serres, monnayant des avantages pour les familles en guise de remerciements.  Il n’y a évidemment pas d’animaux sur l’Endurance, ces derniers ayant été interdits à l’embarquement malgré les protestations des passagers.

- Système Judiciaire
Le système judiciaire de l’Endurance est  simple et impartial. Tout manquement au règlement est puni, les condamnations allant des simples travaux d’intérêt généraux à la peine de mort, en passant par la prison. Les jugements sont rapides afin d’optimiser le temps et les ressources, aussi ne s’écoule-t-il que très peu de temps entre le délit et l’application de la peine. C’est le conseil qui délibère après avoir brièvement écouter les divers témoignages, et le chancelier rend la sanction pour les plus gros délit, pour les plus faibles délits on se réfère à une échelle qui est la même pour tous.

Liste non exhaustive des délits et peines à titre d’exemple:
- Meurtre avec ou sans préméditation, par légitime défense ou non: Peine de mort
- Vol : la première fois, Travaux d’intérêts généraux, la seconde une peine d prison, la troisième, peine de mort
- Agression physique : des travaux d’intérêts généraux à la peine de mort selon la gravité
- Insultes à la Garde ou au Conseil: Prison
- Vol organisé : Peine de mort

Les enfants et adolescents de moins de 21 ans bénéficient d’un sursis pour la majorité des peines et délits, sauf les agressions physiques et les meurtres. Il ne peuvent être éligibles à la peine de mort avant leurs 21 ans évoluent aussi passent-ils les années restantes en prison. Le jour de leurs 21 ans, leur peine est alors appliquée, généralement sans nécessiter la présence de la famille.
La peine de mort s’effectue par une ejection dans l’espace, sans plus de fioritures, la mort étant alors rapide et inévitable.


- Éducation & Technologies
L’éducation est obligatoire sur Endurance à partir de 6 ans. Certaines familles plus aisées peuvent se permettre de commencer à scolariser leur enfant à partir de 4 ans mais la plupart s’en tiennent à six. Les matières enseignées sont uniquement les matières considérées comme utiles à la vie sur le vaisseaux, aussi l’art, la musique, le cinéma, ne sont pas enseignés. On préfère se focaliser dès que possible sur les matière comme la médecine, la recherche, ou la mécanique. Pour ceux ayant des difficultés, ou des aptitudes physiques développer, ce sera généralement vers la défense qu’ils se verront envoyés. De manière générale, il n’est pas rare, et même plutôt commun qu’une enfant ayant pour parents des médecins,  suive la voix de ses parents. Ainsi, les différentes ailes se mélangent assez peu couramment sur Endurance, du fait en partie, la grande taille de l’Arche. Il arrive cependant qu’un enfant ne réussisse pas, ou ne soit pas adapté à la spécialité de ses parents, ce dernier peut tout à faire choisir un autre cursus, cependant il ne pourra déménager dans une autre aile, et sera responsable de sa ponctualité et ce malgré& la distance qui peut séparer deux ailes. Certaines classes sont communes à plusieurs ailes, mais la majeure partie des enseignements se font sur le terrain, et par conséquent, dans les ailes dédiées.

Les archives de la Terre sont consultables aisément dans le Centre d’Archives. Ce dernier possède en son sein la majeure partie des oeuvres audio-visuelles créées sur Terre. Il est ainsi possible pour tout un chacun de s’instruire sur l’art ou le cinéma, mais il s’agit d’un savoir inutile sur le vaisseaux aussi sont ils assez rares ceux qui s’y sont réellement penchés. Les archives ont été détruites dans le crash sur Utajiri et ne sont aujourd’hui plus accessibles, seuls restent les quelques livres qu’ont pris avec eux les passagers lors du départ de l’Exode, mais cela n’est qu’une infime partie de ce qui a été perdu. Le papier et les crayons ou stylos sur l’Endurance étaient presque inexistants,  a l’instar des instruments de musiques, laissés sur Terre pour la plupart, à l’exception de quelques bagages de passagers, si tant est que ces derniers aient survécu au crash. Les cours et autres données étaient stockés sur des tablettes écrans reliées directement à la console principale, chaque famille bénéficiait d’une tablette pour un logement, fournie lors de l’embarquement.

- Sur Utajiri
La planète Utajiri devait être prête à leur arrivée, à accueillir une colonie mais cela ne s’est pas passé comme prévu: lorsqu’ils arrivèrent sur la planète, cette dernière semble être totalement inhabitée. Par prudence une organisation d’urgence fut décidée: fortifier sommairement une zone dans laquelle les survivants du crash pourront évoluer en toute sécurité: c’est dans cette zone que le conseil peut assurer une sécurité relative, au delà de cette zone, s’il est officiellement interdit de s’y rendre sans accompagnement et autorisation, la sécurité de personne ne peut être garantie. La majeure partie des technologies, du confort et des infrastructures d’Endurance a été fortement endommagée si ce n’est complètement détruite lors du crash, aussi il fallut faire dans l’urgence avant de pouvoir s’organiser plus décemment. Des équipes nettoient et regroupent les composants encore utilisables du vaisseaux, tandis que d’autres s’occupent des victimes, blessés et décédées, très nombreux lors du crash. Pour le moment, les survivants utilisent les ressources disponibles sur les vestiges de l’Endurance afin de manger ou boire, mais bientôt, il faudra commencer à découvrir les lieux, trouver comment subsister. la totalité des survivants de l’aile de Recherche est déployée afin de prendre toutes les mesures quant à la viabilité de la vie sur Utajiri: de toutes façons, ils ne peuvent plus repartir.



« Si vis pacem, para bellum. »
Voir le profil de l'utilisateur http://dustandlife.forumactif.com
Brouillons annexes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Règles Annexes: Guerre civile
» Cours annexes
» L.A.P.D. BLUES - Les annexes
» [Coutumier] Textes et chartes annexes
» PNJS récurrents des aventures vodacciennes et informations annexes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DUST AND LIFE :: En cours-